Dès la fin du mois de mai, le RGPD sera mis en application. Ceci est une réforme majeure pour les entreprises car elle va certainement changer beaucoup de choses.
Le RGPD fait partie des tendances actuelles. Dès le 25 mai 2018, le texte sera applicable et il urge de s’y préparer. Ce règlement va permettre aux européens de mieux gérer les données personnelles en entreprise. Les changements induits par le RGPD sont nombreux et il convient d’en faire un bref résumé.

Une protection effective des données

Une enquête a révélé qu’environ 66% des startups protègent mal leurs données. A partir du 25 mai 2018, une étude approfondie et détaillée se fera sur le traitement des données. Il faut noter que celle –ci a une place primordiale dans les cahiers de charges. Protéger les données personnelles devient une nécessité absolue.

Le renforcement du consentement

Le consommateur doit donner son aval pour l’exploitation de ses données personnelles. Il doit donner son consentement quant à l’utilisation qui sera faite de ses données. Il doit savoir si elles seront exploitées à divers fins ou vendues à des potentiels acheteurs.
L’entreprise quant à elle doit être capable de fournir les preuves sur l’usage qui aurait été fait des données des utilisateurs. Un système de gestion des consentements des utilisateurs doit être mis en place pour permettre aux autorités et aux utilisateurs de gagner en visibilité.

La possibilité d’oublier

Ceci permet à ceux qui le veulent, de voir sur 30 jours leurs données définitivement supprimées. Cette réforme fera le bonheur de plus d’uns. Il va falloir être au plus proche de la clientèle, pour que celle-ci renoncent au droit à l’oubli.

La nécessité ou non d’avoir un délégué a la protection des données

Elle est tout d’abord réservée aux organismes, autorités publiques, aux entreprises qui effectuent des analyses rigoureuses de données à grande échelle et finalement à celles qui traitent des données sensibles ce n’est en aucun cas une obligation pour les entreprises. Le délégué aura pour taches, la mise en œuvre et le suivi des initiatives conformes au RGPD, la centralisation des demandes de droit à l’oubli et de portabilité, la coopération avec les responsables de contrôle. Le rôle du délégué est primordial et celui-ci devra avoir des connaissances juridiques et techniques.

La portabilité des données

Ce principe équivaut en téléphonie mobile à changer d’opérateur tout en conservant ses données. Toutes les entreprises usent de ce principe, des lors, les consommateurs peuvent transférer leurs données à une autre entreprise si possible.

Les punitions encourues en cas de transgression

Les entreprises doivent forcement répondre aux normes du RGPD. En cas de violation de la vie privée des consommateurs, dans un délai de 72h, les entreprises devront le notifier à la CNIL et aussi aux consommateurs. Il faut noter que les sanctions pour non-conformité sont sévères et que les concernés peuvent demander une indemnisation, 20 millions d’euros ou le quart du chiffre d’affaires mondial annuel.

Published On: mai 6th, 2018 /

Abonnez-vous à notre newsletter

Restez informé des dernières actualités de l’agence.

En vous abonnant, vous acceptez la Politique de confidentialité.